Archives du mot-clé PHP

Modifier la mémoire allouée à WP

Notes prises avec WP 3.8 (concerne probablement toutes versions depuis la 2.5 )

Dans l’installation de WP, La mémoire allouée à PHP est par défaut de 40 Mo en mono-site, 64 Mo en multi-sites. Normalement, WP peut monter jusqu’à 256 Mo sans intervention (?), mais si vous avez quand même une erreur de mémoire insuffisante du genre « Allowed memory size of xxxxxx bytes exhausted », vous pouvez éditer les valeurs des variables WP_MEMORY_LIMIT et WP_MAX_MEMORY_LIMIT dans le fichier suivant :

..\wp-includes\default-constants.php

aux lignes 18 à 30, dont voici le code :

    // set memory limits
if ( !defined(‘WP_MEMORY_LIMIT’) ) {
if( is_multisite() ) {
define(‘WP_MEMORY_LIMIT’, ’64M’);
} else {
define(‘WP_MEMORY_LIMIT’, ’40M’);
}
}

if ( ! defined( ‘WP_MAX_MEMORY_LIMIT’ ) ) {
define( ‘WP_MAX_MEMORY_LIMIT’, ‘256M’ );
}

ATTENTION : Toute modification des fichiers PHP ou CSS doit être faite au moyen d’un éditeur adapté. Le Notepad de Windows et autre traitements de texte sont à éviter (un problème avec le retour à la ligne). Je préconise Notepad++, un éditeur gratuit et très bien.

Référence en anglais :

http://codex.wordpress.org/Editing_wp-config.php#Increasing_memory_allocated_to_PHP

Je suis tombé sur cette info en paramètrant WooCommerce, qui semble trouver que 40 Mo ne lui suffisent pas.

Installation de WAMP pour utiliser WordPress en LOCAL

Je reviens sur un précédent post  où j’abordais l’installation en local de WAMP et de WordPress :

https://paulgirault.wordpress.com/2013/11/02/installation-migration/

Travailler « en local » signifie  que j’héberge sur mon ordinateur le site que je suis en train de créer. Cela permet permet de répondre à trois contraintes :

Le coût : Ne pas avoir à payer de frais d’hébergement pour un site qui ne rapporte pas encore d’argent, ni les options WordPress pour uploader des fichiers multimedia ;

La disponibilité : Pouvoir travailler sans dépendre d’une connection internet parfois capricieuse ou absente;

La sécurité : Protèger ses idées, ne mettre son site en ligne qu’une fois fini, testé et débuggé (ce qui est aussi bien pour un site commercial). Le secret de la phase de dévellopement pourra d’ailleurs être une exigence de vos clients si vous devenez webdesigner à temps plein.

Par contre, je n’ai pas encore testé si le fait de travailler en local pose problème pour les fonctions externes du site (e-mail, paiement en ligne via Paypal & Co, …)

Le portage du site chez un hébergeur sera traité dans un autre post. Pour le moment, je n’en suis pas encore là :-p

Pour en revenir à la technique, nous avons :

– Windows 7 Home Premium 64 Bits, Service Pack 1 + à jour (Mais une édition 32 Bits de Windows fera l’affaire aussi ; WAMP est 32 Bits)

– WAMPServer 2.4, 32 Bits : Le package WAMP est un environnement de développement sous Windows, très utile pour développer un site web dynamique. Cet environnement est composé d’Apache, MySQL et PHP . (On parle de MAMP pour travailler sur Mac et LAMP sous Linux). On le trouve gratuitement ici :

(Attention à bien prendre la version 32-bit, laisser le 64-bit aux experts)

http://www.wampserver.com/

Le package 2.4 inclut notamment Apache : 2.4.4, MySQL : 5.6.12, PHP : 5.4.16, PHPMyAdmin : 4.0.4

Voir ici pour les instructions d’installation (première install’):

http://www.varcap-informatique.net/articles/installer-wamp-sous-windows.html

Une fois l’installation terminée, il reste encore à faire très exactement ce qui est indiqué ici (et qui n’est valable que pour la version 2.4 du package):

http://forum.wampserver.com/read.php?1,116068

ATTENTION : Utiliser Notepad++ pour éditer les fichiers (gratuit et très bien), pas le bloc-notes de windows.

Si vous vous sentez assez en confiance, il est possible de mettre des versions plus récentes de Apache, MySQL, PHP ou autres composants du package, mais je le déconseille. Ca, je l’ai fait et ça fonctionne.

Pour une mise à jour de WAMP (On n’y est pas encore, mais ça pourrait servir plus tard 😉 )

http://forum.wampserver.com/read.php?1,119444

Voilà pour WAMP ; Par souci de clarté, je ferai un autre post pour l’installation de WP, mais ce n’est pas très différent de la procédure à suivre pour l’installation via FTP. Je l’ai d’ailleurs abordé dans mon premier post cité en référence plus haut.

Maintenant que WAMP est installé et configuré comme il faut, il y a juste à le démarrer ; la petite icône en bas à droite doit devenir orange, puis verte. Il reste juste à taper « localhost » dans la barre de navigation de votre browser, et vous aurez la page d’accueil WAMP. Clickez (gauche/droite) sur l’icône pour appeler les fonctionnalités de WAMP.

Pour plus d’infos et du support sur WAMPServer : Le Forum de WAMPServer

URI et Base 64

Comme indiqué dans ce post :

https://paulgirault.wordpress.com/2013/11/02/second-post-on-va-commencer-a-organiser-tout-ca/

Pour customiser un des thèmes gratuits récupérés d’une source fiable, et pour optimiser mon code, il faut pouvoir passer les URI en base 64 . une première recherche a donné ceci :

https://www.google.com/search?ie=UTF-8&q=encoder+d%C3%A9coder+URI+base+64&sa=Rechercher

http://ostermiller.org/calc/encode.html

http://www.base64decode.org/

http://www.motobit.com/util/base64-decoder-encoder.asp

Ressources pour le code PHP :

http://us.php.net/manual/en/function.base64-encode.php

http://us.php.net/manual/en/function.base64-decode.php

Trouvé sur le forum « stackoverflow » ( http://stackoverflow.com/ )

http://stackoverflow.com/questions/1374753/passing-base64-encoded-strings-in-url